Racines et Branches

Racines et Branches – Un regard libre sur les théories et pratiques anti-autoritaires.

An independent look at anti-authoritarian theories and practices.

.

 LumetLongDayEs3

« Pour être sûrs que notre histoire survive à la tendance inévitable du révisionnisme, il est capital de développer nos propres versions de ce qui s’est passé et pourquoi »
Eric Noble A People’s History of the Sixties  The Diggers Archives

La presque totalité des pages sont des traductions inédites (et amateurs) de textes majoritairement anglophones

Bientôt sur les écrans

Coming soon to your screens

La plate-forme Pays Basque G7 EZ !

 

 

eg

Le site de R&B dédié à Emma Goldman

 

Pourquoi Racines et Branches ?

Je vais laisser l’explication à Tomas Ibáñez

« Lorsque l’on se situe dans la perspective des cinquante dernières années on ne peut qu’être frappé par la très forte expansion de l’anarchisme en dehors des frontières du mouvement anarchiste. Il est vrai que l’anarchisme a toujours débordé les contours, finalement assez flous, de ce mouvement, mais son actuelle expansion à l’extérieur du mouvement anarchiste n’est pas seulement plus importante que par le passé, elle revêt aussi des aspects un peu différents. En effet, il ne s’agit plus d’un débordement de type essentiellement culturel, comme quand par le passé certains artistes et certains intellectuels, manifestaient parfois leur sympathie envers les idées libertaires. Aujourd’hui il s’agit d’un débordement qui se manifeste au cœur même de certaines luttes menées par des mouvements antagonistes qui ne se réclament pas explicitement de l’anarchisme. …
…La nouveauté c’est donc qu’aujourd’hui le mouvement anarchiste n’est plus l’unique dépositaire, le seul détenteur, de certains principes anti-hiérarchiques, ni de certaines pratiques non autoritaires, ni de formes d’organisation horizontales, ni de la capacité d’engager des luttes qui ont des tonalités libertaires. Ces éléments se sont disséminés hors du mouvement anarchiste, et ils sont repris par des collectifs qui ne s’identifient pas comme étant anarchistes, et qui explicitent même, dans certains cas, leur refus de se laisser enfermer dans les plis de cette identité. »
Réflexions, approximativement philosophiques, sur l’anarchie, l’anarchisme et le néo-anarchisme

Ce « débordement » dont parle Ibáñez, ce sont ici « les branches », des mouvements, luttes et initiatives anti-hiérarchiques et non autoritaires, qui s’adressent à toutes les formes d’oppressions sociales, mais qui ont été présentes très tôt dans la pensée anarchiste, même de manière minoritaire,comme cela apparaît déjà dans les écrits de Emma Goldman, par exemple, qui s’intéressait à la condition féminine ou à l’homosexualité. L’anarchisme « historique » a, depuis, intégré les luttes contre le racisme, le sexisme ou encore de défense de l’environnement.

Paul Goodman explique :

« Mais la relativité des principes anarchistes aux situations du présent est l’essence de l’anarchisme. Il ne peut pas y avoir d’histoire de l’anarchisme dans le sens de l’établissement d’un état de choses permanent appelé « anarchiste ». Il s’agit toujours d’une adaptation continue à la situation suivante, et d’une vigilance pour s’assurer que les libertés passées ne sont pas perdues et ne se transforment pas en leur contraire »
Reflections on the Anarchist Principle 1962

Si l’anarchisme « historique » a peu à peu intégré les luttes contre le racisme, le sexisme ou encore de défense de l’environnement et abandonné la seule approche du conflit de classe, il reste quelques irréductibles comme Schmidt & van der Walt qui affirment que “L’anarchisme de lutte de classe, parfois appelé anarchisme révolutionnaire ou communiste, n’est pas un TYPE d’anarchisme; selon nous, c’est le SEUL anarchismeSchmidt & van der Walt 2009; p. 19. Black Flame: The Revolutionary Class Politics of Anarchism and Syndicalism. Vol. 1. Oakland CA: AK Press. Cité dans The Two Main Trends in Anarchism Wayne Price

Racines et Branches traite donc de toutes les formes d’oppression sans se préoccuper de leur AOC « anarchiste », de toutes les formes de pratiques, des grèves aux carnavals de rues, de l’occupation d’espaces aux mouvements de désobéissance civile.

Mais, sans racines, pas de branches :

« Tout d’abord, je tiens en trop haute considération la dimension historique, ne serait-ce que parce qu’elle est constitutive du social lui-même, pour ne pas être convaincu qu’il nous faut rattacher constamment le présent à sa généalogie. Cela vaut aussi, bien sûr, pour ce fragment de notre présent que structure l’anarchisme. Je suis, par ailleurs, d’autant moins enclin à détacher l’anarchisme de son histoire que je soutiens qu’il n’a pas une essence, qu’il tient tout entier dans son mode d’existence et que, par-là même, l’anarchisme est, précisément, son histoire…
…Son propre mode d’existence est socio-historique. L’anarchisme est un type d’objet qui est marqué de part en part par son historicité constitutive. Tu as donc raison quand tu signales que réinventer l’anarchisme en dehors de son histoire reviendrait à partir de nouveau de zéro, et ce n’est pas, bien entendu, ce que je suggère….
… si l’on voulait réinventer l’anarchisme sans faire référence à son histoire, ce n’est pas du tout l’anarchisme que l’on réinventerait, mais autre chose de tout à fait différent – en pire ou en meilleur, là n’est pas la question. Or, ne serait-ce que pour pouvoir apprécier cette différence, c’est bien à l’anarchisme tel que son histoire l’a constitué qu’il faudrait, finalement, recourir. En le disant avec d’autres termes, si on oubliait son histoire ou si on le désengageait de sa mémoire, c’est l’anarchisme lui-même qui serait frappé d’oubli et, sans élément de comparaison, prétendre l’avoir réinventé relèverait alors du pur non-sens.  »
Conversation avec Tomás Ibáñez À contretemps, n° 39, janvier 2011

Et donc, nous avons Racines et Branches.

Ce qui est nouveau/ What’s new

Make Rojava Green Again

Extinction Rebellion

 

Janvier 2019 Les artistes-révolutionnaires, Emma Goldman

Février 2019 La poésie surréaliste Kenneth Rexroth

Mars 2019 Vinoba Bhave Sur le gouvernement; Communisme et Individualisme, Errico Malatesta; Anarchie et violence Errico Malatesta

juin 2019 Une nouvelle rubrique G7, G8, OMC, FMI, OTAN… ; La bataille de Seattle; Où était la couleur à Seattle? ; Sortis de l’ombre. Réflexions sur Seattle dix ans aprèsLes plans de la bataille

 

 

 

plan-du-site

Plan du Site

Introduction à

 

affiche anarcha_feminismeAnarcha Index

Histoire

Les Branches

Chroniques

Ouvrage, documents, articles en ligne

Ouvrage, documents, articles en ligne – En français/ French
Ouvrage, documents, articles en ligne – En Anglais/ English
Index Journaux et revues libertaires en ligne – États-Unis
Index Journaux et revues libertaires en ligne – Grande Bretagne
Index Journaux et revues libertaires en ligne – France

 

Arts

Liens

Dernière mise à jour : juin 2019

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.