Les groupes d’affinité

Texte original : Affinity groups. Publié dans We are Everywhere. p. 88

Un groupe d’affinité constitue l’unité fondamentale de l’action directe. C’est un système de soutien autosuffisant qui peut entreprendre des actions par lui-même, ou peut travailler avec d’autres groupes d’affinité pour un objectif commun dans une grande action. Les groupes les plus efficaces consistent en 5-15 personnes et se renforcent habituellement avec le temps. Ils diffèrent des autres groupes d’amis en ce qu’ils ont tendance à avoir plus de choses en commun, par une absence de hiérarchie et, avec le temps, par une confiance profonde dans l’intelligence collective, nous permettant d’abandonner nos propres préjugés et examiner ce qui est le mieux pour le groupe.

Chaque groupe d’affinité doit décider de lui-même comment les décisions seront prises et ce qu’il veut faire. Ce processus commence lorsqu’un groupe d’affinité se forme. Si une nouvelle personne veut rejoindre un groupe d’affinité, elle devra apprendre les opinions du groupe, ce qu’il prévoit de faire et décider si cela lui est compatible. Idéalement, vous aurez une idée semblable de vos objectifs individuels et collectifs pour l’action ou la campagne, du soutien des autres membres dont vous aurez besoin venant et de ce que vous pourrez vous offrir les uns aux autres.Cela aidera d’être d’accord sur certains points fondamentaux : jusqu’à quel point vous serez actif, tourné vers la spiritualité, non-violent, militant, ou prêt à risquer une arrestation – mais cela peut être aussi juste travailler ensemble à une tâche, faire de la musique ou du vélo ensemble et c’est bien aussi. L’important est de faire des choses ensemble qui soient mieux et plus drôles que si vous les faisiez seuls.

Le concept a une longue histoire. Il s’est développé en Catalogne et a été utilisé dans les années 1930 durant la guerre civile espagnole, lorsque les anarchistes, communistes et autres libertaires combattaient désespérément contre Franco et les fascistes. En 1969, des groupes d’affinité ont organisé un gigantesque blocus non-violent pendant l’occupation par 30 000 personnes d’une centrale nucléaire dans la Ruhr en Allemagne 1. En 1971, aux USA, à la centrale nucléaire de Seabrook 2, où 10 000 personnes furent arrêtées, les groupes d’affinité furent des éléments clés comme ils l’ont toujours été dans les succès du mouvement anti-nucléaire. Plus récemment, ils ont été utilisés avec un grand succès dans les actions de masse à Seattle, Prague et Québec City, où les modes d’organisations ouvertes ont créé un cadre à l’intérieur duquel les groupes d’affinité pouvaient organiser des actions autonomes.

Les groupes d’affinité forment les instances de prises de décisions de base de beaucoup d’actions de masse; ils travaillent aussi fréquemment ensemble comme groupes d’études, ou fournissent des services à leur communauté. Au sein du groupe, existe un large éventail de rôles que peuvent remplir ses membres et qui peuvent comprendre: une liaison médiatique, un facilitateur pour les réunions, un preneur de notes, une personne entraînée aux premiers secours, un observateur juridique. Tout en assurant ces rôles, le groupe d’affinité peut jouer un rôle spécifique dans la manière d’interagir avec d’autres groupes, ou de fonctionner au sein de l’action ou de la communauté. Il peut exister des groupes d’affinité spécialisés dans la surveillance des flics, les communications, la santé, le théâtre de rues ou les blocus. Par une action précise, chaque groupe d’affinité peut faire son travail et contribuer au travail des autres. De cette manière, beaucoup de groupes d’affinité forment un réseau qui obtient de manière exponentielle plus qu’un nombre égal de militants non organisés ne pourrait le faire.

La chose à se rappeler est qu’un groupe d’affinité vous appartient – vous pouvez décider quelles actions et quel niveau de risques vous voulez prendre. Rassembler des personnes créatives , les faire travailler et jouer collectivement, constitue un des actes de résistance les plus puissants.

NDT

1. Voir Le mouvement antinucléaire dans la vallée du Rhin Supérieur : un modèle de coopération franco-allemande informelle de 1969 à nos jours. Meyer Teva

2. Voir par exemple, Seabrook, NH Nuclear Plant Occupation Page

Sur les groupes d’affinité

Note sur les groupes d’affinité Murray Bookchin

Sur les groupes d’affinité Louis Mercier-Vega Interrogations n°13 – Janvier 1978

TACT: Temporary anti-Capitalist Teams et conTACT

 

Publicités