Lexique – Index

Rapide description, liens  et textes inédits en français autour de thèmes, de concepts, d’évènements, de groupes…
Cette rubrique complète celles des documents en ligne classées par auteurs et Introduction à
A terme, il y aura une page par lettre de l’alphabet.

Index

(Les titres avec des liens renvoient à des pages sur R&B)

Anarcha


Anarchist Black Cross Federation
(Auparavant Anarchist Red Cross – ARC)
Organisation d’aide aux prisonniers politiques, crée selon certains (Rudolph Rocker) entre 1900 et 1905, selon d’autres en 1907. Organisation formée après une scission au sein de la Political Red Cross (PRC) contrôlée par les sociaux-démocrates, qui refusaient de soutenir les prisonniers anarchistes et révolutionnaires.
Site de l’ABCF

Anarchist Bookfair
Histoire détaillée

Anarcho – capitalisme
L’anarcho-capitalisme, contrairement à ce que laisse supposer cette appellation, n’est pas un courant de l’anarchisme, (y compris « individualiste ») mais un courant (extrême) du libéralisme économique. Autrement dit, il ne constitue pas une « aile droite » de l’anarchisme, mais une aile droite du capitalisme, un libéralisme exacerbé qui, en supprimant l’état, fait sauter les tous derniers verrous de régulation sociale et économique, ouvrant la porte à la loi du plus fort et du plus riche.
Le seul point commun avec l’anarchisme est la suppression de l’Etat, mais ce point seul ne saurait constituer ni une définition de l’anarchisme, ni (et par conséquent) une quelconque filiation.
N’apparaissent nulle part dans la théorie anarcho-capitaliste les valeurs fondamentales anarchistes d’entraide, de solidarité et d’égalité, bradées au nom d’une « liberté » individuelle sans limite, mais qui, dans les faits, se résume à celle de posséder, sacralisée par la propriété privée, y compris des moyens de production.
L’anarcho-capitalisme serait le stade ultime du capitalisme.
Il ne sera donc pas traité dans R&B au-dela de la dénonciation de cette imposture terminologique.

Anarchist Communist Federation – USA (1978-1982)
Fondée en 1978, à Ypsilanti, Michigan
Declaration of the Anarchist Communist Federation of North America, 1980

Anarchist Federation of New York
The Anarchist Federation of New York—Monthly Report Mother Earth 2, no. 12 (February 1908) : 582-583.
To the Anarchists of America Anarchist Federation of New York,, Mother Earth 2, no. 11 (January 1908) : 533-534.

Angry Brigade
Groupe anarchiste britannique responsable d’une série d’attentats à la bombe entre 1970 et 1972 en Grande-Bretagne. Aucun de ces attentats ne fit de victimes. Le groupe refit surface dans les années 80, sous le nom de The Angry Brigade II /Angry Brigades Resistance Movement (IRSM).
Look back in anger Martin Bright The Observer, 3 February 2002
The Angry Brigade : Documents and Chronology, 1967–1984 Jean Weir
Ouvrage en françaisAngry brigade Contre-culture et luttes explosives en Angleterre (1968-1972) – Servando Rocha. L’échappée 2013

Black Bloc

Black Flag
Le journal de la Anarchist Black Cross ( Bulletin of the Anarchist Black Cross jusqu’en 1970).
Archives de Black Flag

Cienfuegos Press (1974 -1982)
Maison d’édition anglaise fondée par Stuart Christie. Elle sera remplacée par Refract Publications puis par ChristieBooks.
Cienfuegos Press anarchist review #2
Cienfuegos Press anarchist review #3 automne 1977
Islands of Anarchy: Simian, Cienfuegos, Refract and their support network John Patten

Class Struggle Anarchist Conference – CSAC
Projet de création d’une Fédération anarchiste nationale aux Etats-Unis, autour du projet communiste libertaire. Quatre CSAC ont eut lieu en 2008 2009, 2010 et 2012 . Elles ont été suivies en février 2013 d’une rencontre entre délégué-es des organisations suivantes : Common Struggle  (Boston, Providence, Western Mass., Buffalo) Four Star Anarchist Organization  (Chicago), Miami Autonomy and Solidarity, Rochester Red and Black , Wild Rose Collective (Iowa City), et Workers Solidarity Alliance (Bay Area, St. Louis, Northeast. Ces organisations travaillent à la rédaction de points d’unité et de statuts ainsi que sur un agenda de mise en place.
Voir Nationwide organization of revolutionary anarchists in the United States? ou pour des informations se reporter aux sites respectifs des organisations

Crimethinc Ex Workers Collective

Defensa Interior
Organisme créé par le Mouvement Libertaire Espagnol (la Confédération Nationale du Travail – CNT, la Fédération Anarchiste Ibérique – FAI et la Fédération Ibérique des Jeunesses libertaires – FIJL) réuni en congrès à Limoges en 1961, Elle commence une série d’opérations à l’été 1962, très vite suivie d’une vague d’arrestations. En 1963, deux de ses militants, Joaquín Delgado et Francisco Granado, qui préparaient un attentat contre Franco, sont arrêtés en Espagne, rapidement jugés et exécutés. L’organisation sera officiellement dissoute en 1965.
La question de la D.I est encore un sujet sensible dans les milieux anarchistes et anarcho-syndicalistes espagnols . Voir à ce sujet De l’indignité de quelques anciens Jeunes libertaires ibériques Oscar Borillo Monde Libertaire n°1606 30 septembre-6 octobre 2010 et la réponse de réponse de Salvador Gurucharri et Tomás Ibañez À propos d’un citoyen au-dessus de tout soupçon : réponse à Oscar Borillo
Voir également 1963 : Le garrot pour Delgado et Granado Miguel Chueca

Direct Action Movement – DAM
Mouvement anarcho-syndicaliste formé en 1979, en Grande Bretagne à partir de la Syndicalist Workers’ Federation et d’autres petits groupes anarchistes
The Direct Action Movement

Federación Ibérica de Juventudes Libertarias ou FIJL – Fédération ibérique des jeunesses libertaires
Connue également sous le nom de Juventudes Libertarias ou Juventudes Anarquistas, et ses acronymes JJLL y JJAA. Le congrès fondateur eut lieu à Madrid du 22 au 24 juin 1932 avec principalement des délégations de Madrid, Barcelone, Valence et y Grenade, avant que l’organisation ne s’étende à toute la péninsule.
La FIJL était composée de plusieurs tendances qui divergeaient sur les relation avec la CNT et la FAI. Une première souhaitait une indépendance vis à vis des deux organisations « mères ». Les deux autres penchaient vers des liens plus étroits soit avec la FAI, soit avec la CNT.
Ce fut la première tendance qui l’emporta, jusqu’à l’été 1937 lorsque la F.I.J.L fut progressivement contrôlée par la CNT-FAI.
Les F.I.J.L. (Fédération ibérique des jeunesses libertaires) 1936 1939 José Peirats Extrait du livre : Les anarchistes espagnols
Site actuel des Juventud Libertarias de Madrid

First of May Anarchist Alliance

Freedom

Freie Arbeiter Stimme (La Voix du travailleur libre)
Journal anarchiste américain publié en yiddish, fondé par Moishe Katz en 1890 à New York. Il cessa sa publication en 1977
The Free Voice of Labor/Freie Arbeiter Stimme: The Jewish Anarchists

.
L’En’Dehors
« Bi-mensuel édité à Orléans de 1922 à 1939, jusqu’à son interruption en octobre 1939, 335 numéros ont été publiés. Son sous-titre était : « Organe de pratique, de réalisation, de camaraderie individualiste anarchiste.E. Armand en fut le rédacteur-administrateur et la cheville ouvrière. »
Le site actuel
Archives du journal
La nouvelle figure de « l’en dehors » E. Armand L’en-dehors n°194-195 (15 nov. 1930)
Voir aussi Par Auteurs Armand Emile

Le Libertaire
Nom de plusieurs journaux successifs :
–  Le Libertaire Journal du mouvement social (1858-1861). Le premier numéro du journal Le Libertaire parait à New York le 9 juin 1858. Son unique animateur est Joseph Déjacque.
– Le Libertaire (bimensuel) réapparait à Bruxelles avec son n°1 daté du 27 janvier 1892
Le journal cesse de paraître après le onzième numéro daté du 10 mars 1894 lorsque ses fondateurs Henri Willems et Charles Herkelboeck sont condamnés pour « délit de presse  »
– Le Libertaire. Journal fondé par Louise Michel (? Les avis ne s’accordent pas sur le sujet) et Sébastien Faure dont le n°1 a paru le 27 janvier 1892 Le journal a interrompu sa publication en août 1939 pour la reprendre le 24 décembre 1944 (Voir n°1 Cinquième série). Il sera successivement le journal du » Mouvement Libertaire » de la Fédération Anarchiste et de la Fédération Communiste Libertaire Il cesse de paraître définitivement en 1956

League for the Amnesty of Political Prisoners

Love and Rage Revolutionary Anarchist Federation (L&R)
Fédération formée en 1989, par différents groupes anarchistes dont la Revolutionary Anarchist Bowling League (RABL ou ’rabble’) de Minneapolis et l’ancienne Revolutionary Socialist League (RSL) abandonnant le trotskisme pour l’anarchisme. Des branches se constituèrent au Mexique (Amor y Rabia) et au Canada anglophone.
Nine Years of the Love and Rage Revolutionary Anarchist Federation, 1989-1998 – Wayne Price Northeastern Anarchist #3 Automne 2001
Revolutionnary Anarchist Federation. Member Handbook
The Demise Of Love & Rage : What Happened ? – Open City Collective. NEFAC

Makhnovchtchina /armée révolutionnaire insurrectionnelle ukrainienne (1918 – 1921)
Créée par Nestor Makhno à la suite de la signature du Traité de Brest-Litovsk qui cédait l’Ukraine à l’Allemagne . Elle combat à la fois les forces de la république populaire ukrainienne de Petlioura et les armées blanches de Dénikine et Wrangel, aux côtés de l’Armée Rouge parfois.
Une fois le danger contre-révolutionnaire écarté, les bolchéviques se retourneront contre la Makhnovchtchina
Manifeste de l’armée insurrectionnelle d’Ukraine (1er janvier 1920)
Sur la Maknovstshina
Voir sur R&B Nestor Makhno

Mother Earth
Articles archivées en ligne :Une quarantaine de n° de Mother Earth et du Mother Earth Bulletin et sur The Libertarian Labyrinth

Mujeres Libres
Organisation anarchiste féministe espagnole (1936 – 1939)
“Separate and equal”?: Mujeres Libres and anarchist strategy for women’s emancipation
Organizing women: first steps – Martha A. Ackelsberg. Extrait de Free Women of Spain: anarchism and the struggle for the emancipation of women
Traduction française : La vie sera mille fois plus belle, Les Mujeres Libres, les anarchistes espagnols et l’émancipation des femmes, Martha A. Ackelsberg 2010 Atelier de Création Libertaire
Voir également sur R&B Lucía Sánchez Saornil

Occupy

Plate-forme

Ruta
Journal de la Federación Ibérica de Juventudes Libertarias – FIJL
A history of Spanish libertarian youth paper ‘Ruta’

Seattle

Solidaridad Obrera
D’abord à partir du 19 octobre 1907, revue hebdomadaire de l’organisation du même nom Solidaridad Obrera à Barcelone.
Puis 1910 , le deuxième congrès de Solidaridad Obrera ayant décidé de transformer l’organisation en confédération nationale , Confédération Nationale du Travail, Solidaridad Obrera devient le journal de la CNT de Catalogne et deviendra à terme, quotidie
Le journal cesse de paraître le 24 janvier 1939 peu après la prise de Barcelone par les franquistes et sa publication reprendra clandestinement en Espagne après la fin de la seconde guerre mondiale.
Il réapparait publiquement le 1er mai 1976 . Il est aujourd’hui bi-mensuel et toujours le journal de la CNT de Catalogne.
Site de la revue
Solidaridad Obrera, clandestinity and transition, 1939-1987
Solidaridad Obrera 1907-1939: Notes towards a history of CNT journalism

Solidarity

Spain and the World
Bimensuel britannique, fondé par Vernon Richards, dont le premier numéro paru le 11 décembre 1936 et dont l’objectif principal était le soutien à la révolution espagnole. L’équipe de rédaction était composée de Marie-Louise Berneri, Frank Leech et Sonia Edelman (Clements) Il a cessé sa parution en 1938

Tierra y Libertad (Journal)
Journal espagnol fondé en 1888, à l’existence mouvementée. Il sortira pendant une période comme supplément à la Revista Blanca puis retrouvera son autonomie en janvier 1902. Interdit en 1909, puis en 1923, il ressort le 8 novembre 1930, comme organe de la FAI avec le bandeau Semanario anarquista. Durant les années du franquisme, il ressort clandestinement et sporadiquement à partir de 1946 et dans les années cinquante avant de réapparaître à Barcelone en 1977.
Parallèlement, un journal portant ce nom sera publié à Mexico par des anarchistes espagnols éxilés à partir du 25 juin 1944.
Site actuel de Tierra y Libertad
Archives numérisées 1904 – 1939

War Commentary
Journal britannique fondé en novembre 1939 par Vernon Richards, Marie-Louise Berneri, Philip Sansom et John Hewetson.
War Commentary s’inscrit dans la ligné des publications libertaires britanniques, à partir de la création de Freedom en 1886. En novembre-décembre 1927, après l’arrêt de la publication de Freedom, Tom Keell continua à éditer le Freedom Bulletin jusqu’en 1932. Avec la révolution espagnole, l’intérêt pour l’anarchisme se réveilla en Grande Bretagne, et en 1936 Vernon Richards créa Spain and the World, auquel succéda brièvement Revolt! en 1939, qui changea son nom en War Commentary après la déclaration de guerre.
A la fin du conflit, le journal reprit le nom de Freedom.

Wobbly
Membre des Industriels Workers of the World
L’origine du terme est incertaine et a plusieurs sources toutes aussi invérifiables les unes que les autres. L’une d’entre elle, considérée comme la plus crédible, se situe en 1911 dans un restaurant chinois de Vancouver. Le restaurateur, sympathisant des IWW, ne pouvait pas prononcer le W et demanda à des syndicalistes attablés , « you Eye Wobble Wobble? ». [You I W.W ? – Vous I W.W ?] D’où la plaisanterie, ensuite « I Wobbly Wobbly ».
Cette version est confortée par le fait que les IWW furent les premiers à refuser la discrimination contre les chinois et les sino-américains, courante au sein du milieu ouvrier et syndicale, d’où leur popularité dans cette communauté.
Une autre théorie vient du mépris du patronat pour les IWW, souvent traduit comme « I Want Whiskey ». Wobble signifie démarche chancelante, peu assurée. D’où Wobbly.

ZAD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s